Historique

L'Institut séculier Les Oblates Missionnaires de Marie Immaculée a été fondé par le père Louis-Marie Parent, o.m.i., en juillet 1952, à Grand-Sault,
Nouveau-Brunswick, Canada.

En 1962, l'Institut est accepté par l'Église en tant qu'Institut séculier de droit diocésain.

Le 24 mars 1984, il est reconnu Institut séculier de droit pontifical par S.S. Jean-Paul II.

Dès les premières années, l’Institut connaît une expansion particulièrement rapide au Canada comme en d’autres pays. Des jeunes filles de toute classe
et de tout milieu s’intéressent à la formule de l’Institut séculier des Oblates à cause de la spiritualité et par le fait qu’elles continuent de vivre dans
leur milieu.

Le rythme des fondations augmente et en 1968, on retrouve 155 oblates canadiennes en 25 pays, pour un total de 1068 membres à travers le monde.

Le souci de vivre et témoigner de la charité, à la manière de Marie, partout où le Christ a ses droits est l’intuition inspiratrice du fondateur lui-même, répétée à maintes reprises pour unifier, dynamiser et faire éclater partout la présence de Dieu dans tous les milieux.

La première revue s’appelle « Caritas » et décrit des membres pleins de joie, d’audace, de simplicité, de don, d’ouverture à tous. Les première oblates s’expriment spontanément par des chants inspirés du moment, par des célébrations fraternelles pour rendre grâce au Seigneur des plus petites choses reçues et/ou données dans le quotidien. Tout est occasion de joie, de don, de partage, de gratuité, de fraternité.