Visite à Yolande Perron

9/9/2016

Je viens partager avec vous quelques expériences d’entretiens à l’occasion des visites à notre amie Yolande Perron. Yolande, atteinte de sénilité, vit à Québec dans une résidence spécialisée pour donner tous les soins nécessaires aux patients dans cet état.

Avec le temps, j'ai appris que, si je voulais m'approcher intimement de Yolande, je devais enlever mes sandales c’est-à-dire, me dépouiller d'un regard de pitié, me libérer d'émotions tristes.

Avec elle, j'apprends à apprivoiser le moment présent. C'est une invitation à intérioriser la présence de Dieu qui nous unit pour vivre un moment de grâce dans la joie.

Qui mieux que La Vierge Marie peut nous apprendre à regarder, écouter et parler de son Fils qui nous unit.

Ce lundi, 8 août, je trouve Yolande bien éveillée, belle et resplendissante. Je lui parle de ce que je vois dans ses yeux. Nous remercions Dieu d'être ensemble pour partager ce qui se passe dans nos cœurs et dans notre Institut. Yolande me semble toute écoute.

Je lui parle aussi de nos malades, des funérailles de la maman de Denise Desrochers qui regroupaient la famille et plusieurs Oblates, entre autres, son amie Flor Angélica. C'était le samedi qui précédait le Conseil d'Administration. Flor Angélica tout comme Simone Huneault sa traductrice, de même que Denise Desrochers et les autres participantes devaient quitter Québec sans tarder pour se retrouver ensemble à Nicolet pour une semaine de réflexion et de travail.

Nous nous unissons à elles et à toutes les Oblates pour demander à l'Esprit Saint de les accompagner. Et toi, Yolande, ta présence est bien importante, lui dis-je, la petite Flor compte beaucoup sur toi. Si tu es d'accord, nous allons l'assurer de ta participation à sa grande mission. Ses yeux et un signe de tête disent OUI, OUI! Alors, je vais communiquer avec Anne-Marie Chénard qui va lui faire ton message.

Puis, est venu le temps de prendre le repas. En ce jour, elle semble en appétit. Elle mange lentement comme pour faire durer ce moment qui nous unit. Nous remercions pour le repas, tous ceux et celles qui ont contribué à nous donner cette bonne nourriture et tous les bons services.

Avant de la quitter, je l'installe confortablement pour la sieste, l'assurant de ma communication par téléphone avec Anne- Marie Chénard qui se fera un plaisir de faire le message à son amie Flor Angélica. Elle me laisse partir en toute confiance et je pense qu'elle est bien disposée pour la sieste.

En toute amitié! Georgette B.
24 août 2016