Est-il possible d'être heureux ?

12/4/2015

Partie 1. Le bonheur est considéré par les Sages comme une vraie médecine.

Le bonheur peut se vérifier chez les gens heureux, c’est vraiment un état d’esprit où l’on entretient des pensées optimistes, réalistes, positives et agréables. Alors, tout l’être baigne dans la paix, les pensées sont sereines, les sentiments chaleureux, l’émotivité calme, le physique ferme et reposé. On dit souvent que chacun est l’artisan de son bonheur.

En chaque humain, on découvre des qualités d’amour, de recherche d’attention et d’affection. On sent qu’il veut comprendre les autres, communiquer, établir des relations aimables. On sent qu’il est avide de liberté, qu’il souhaite que les autres acceptent son rythme.

Si chacun s’efforçait de vivre une seule qualité positive par jour, à chaque 24 heures, le monde entier serait transformé. Chacun deviendrait un chef d’orchestre qui ferait éclater au grand jour, sur des thèmes de paix et de bonheur, le génie des musiciens qui sont à l’écoute.

Être heureux, c’est remonter à la source du bonheur qui est en soi. Cette source ne se perd pas, elle dort en soi, c’est à chacun de l’éveiller pour y puiser la joie de vivre, la paix dans l’ordre et le besoin de partager avec d’autres. Les fondements du bonheur, ce sont les qualités positives, les pouvoirs variés déposés dans l’être humain par l’Auteur de la nature, le Créateur. Ce bonheur, je puis le faire jaillir de mon être si je suis conscient de son mécanisme. Je dois utiliser ces richesses pour l’épanouissement de ma personnalité. Louis-Marie Parent, o.m.i. À suivre

Réflexion personnelle

Quelle est ma définition du bonheur ?