Filtrer les éléments par date : octobre 2018
vendredi, 02 novembre 2018 11:35

Le projet apostolique de Marguerite

maggie cMarguerite Lambert, 86 ans, aussi appelée Maggie, oblate depuis 1955, est bien connu dans l’Institut. Elle est née et a grandie aux États-Unis à Lowell au Massachusetts.

Maggie a été secrétaire bilingue du Provincial des Pères Oblates à Lowell pendant plusieurs années. Elle a œuvré au Texas et en Louisiane et ensuite aux Bahamas avec Lise Jacques et Thérèse Gagnon. De là elle est allée aux Siège sociale de l’Institut où elle a servi de traductrice du français vers l’anglais, après quoi elle est rentrée aux États-Unis où, jusqu’à sa retraite, elle a été employée de United Way of Merrimack Valley à Lawrence au Massachusetts à titre de secrétaire comptable. Elle vivait dans la maison familiale à 15 kilomètre de son travail. C’est à la maison familiale qu’elle a découvert son projet apostolique qu’elle poursuit à ce jour.

De leur vivant ses parents s’occupaient d’Estelle, leur fille souffrant de déficience mentale depuis sa naissance. À leur décès Maggie a pris en charge ses deux sœurs, d’abord Estelle qui a maintenant 75 ans ensuite Claudette de 84 affligée d’arthrite rheumatoἲde. Quand on lui demande comment sa mission lui est venue, elle répond, « Elle est venue d’en-haut. Je suis la plus veille et la plus en forme. Claudette ne peut plus conduire ni s’occuper d’Estelle. » La responsabilité lui revient donc sur les épaules.

maggie aÀ la demande, d’où vient tout ton énergie, ton dynamisme pour tant en faire ? Elle répond, « Du 2e cinq de notre spiritualité. Je cherche en tout temps à être artisane de paix. Aussi, à leur façon, elles mes sœurs m’aident aussi. Étant sourde, elles sont mes oreilles. S’il y a de l’eau qui bouille sur le poêle, Estelle me le fait remarquer. Elle me rappelle aussi lorsqu’il est l’heure de la messe à la télé. Claudette prie pour moi constamment. » À cela, Claudette ajoute, « Comment peut-elle faire tout cela alors que moi je ne le peux pas. »

Estelle reçoit des soins à domicile quelques fois par semaine pour dégager Maggie. On l’amène faire une promenade en voiture, prendre une marche ou visiter le centre de l’âge d’or.

Elle a besoin d‘aide matin et soir pour s’habiller et se déshabiller. Sa viande doit lui être coupée. Chaque jour Maggie l’amène siroter une ‘smoothie’ (boisson fouettée aux fruits). Partout où Maggie va, Estelle l’accompagne pour la promenade.

« J’ai les os fragile, dit Maggie, alors je dois faire attention de ne pas tomber. Si je me blessais qui prendrait soin de mes deux sœurs ? J’ai aussi une autre sœur, Pauline, de 82 ans, qui est en foyer pour personnes âgées avec son mari malade; il ne conduit plus. Je les emmène parfois à leurs rendez-vous. »

maggie bmaggie dEn plus de sa consécration comme oblate, je crois que c’est son sens de l’humour qui garde Maggie de bonne humeur. En voici des exemples : Après avoir habillé Estelle le matin elle l’annonce en disant « Voici la mariée. » ou elle lui dit, « Tu ne devais pas tant jouer avec ta calculatrice. Tu vas devenir trop futée. » Quand elles sortent au restaurant, pour rire, Maggie donne un autre nom à Estelle, comme ‘Smith.’ « Mon sens de l’humour me garde saine d’esprit, » dit Maggie. Elle poursuit, « Vraiment Estelle est spéciale et nous apporte toutes les deux de la joie. Elle me tient par la main à toute occasion. Je lui dis que ma main est à vendre. Ma foi me tient à aller. En me couchant le soir je remercie Dieu pour la journée. Je nous sens protégées de bien des façons.Je dors bien, de 8 à 9 heures par nuit. Je mange bien. Je suis sure toutefois que mon énergie vient du Seigneur sans quoi je ne tiendrais pas le coup. Ce que tu fais pour le moindre des petits, c’est à Moi que tu le fais,  » dit-elle.

Dans l’ordre des petites choses Maggie est une perle, un bijou, pour son milieu et pour les Oblates. Merci, Maggie, pour la personne que tu es et pour le témoignage que tu donnes en vivant bien la mission qui t’es confiée.

 

Claudette C.
Octobre 2018

 

Publié dans Témoignages

Abonnement à la liste d'envoi

Suivez-nous sur Facebook